Postulat - Pour une politique communale en matière de santé publique


Nicolas Büchler, conseiller communal socialiste, a déposé au conseil communal un postulat afin que la commune se dote d'une politique en matière de santé publique, à travers une labellisation "Commune en santé" et une réflexion globale afin d'améliorer la prévention et la promotion de la santé auprès de la population. Une belle occasion de s'intéresser à l'amélioration du bien-être et de la qualité de vie des citoyennes et citoyens.


Cette proposition sera discutée en commission prochainement.


Texte entier :


"Le monde de la santé est un vaste secteur. Légiféré au niveau national, piloté au niveau cantonal, souvent laissé entre les mains des institution, association et/ou fondation parapubliques ou privées, la santé doit également être importante dans les réflexions communales. A l’heure où nous devons veiller à la santé de tout un chacun face à un virus qui nous gâche la vie, il est également temps de penser à améliorer la santé globale de nos populations pour nous prémunir au maximum de complications douloureuses.

Ainsi, notre Commune fait par exemple de gros efforts en matière d’offres sportives et culturelles, entre autre dans un but de prévention et de maintien de la population « en santé ». Mais pourrions-nous en faire davantage ? Certaines Communes vaudoises s’y sont essayées, et plutôt avec succès. A Château-d’Oex par exemple, qui a été la première commune du Canton à obtenir le label « Commune en Santé ».

Le travail de labellisation consiste, selon le site internet du label, à répertorier les actions et mesures en lien avec la santé par thèmes: politique communale, société, famille, espaces et infrastructures publics, soutien et financement au sport, etc.

Cette démarche a permis, selon les autorités de Château-d’Oex, je cite « de mettre en avant les fonctions de promotion et de prévention de la santé dans des actions soutenues par la Commune, et de réfléchir à celles qui pourraient être mises en place. »

C’est précisément la double volonté affichée par ce label : répertorier, puis donner des pistes pour progresser. A l’instar de Château-d’Oex, 11 villes vaudoises ont suivis tels que Lausanne, Nyon ou Renens.

C’est une manière de trouver des pistes pour en faire encore plus dans le domaine de la santé au niveau Communal, mais ce n’est peut-être pas le seul moyen.

Ainsi, et parce qu’une labellisation n’est pas une fin en soi non, ce postulat demande

  • Que la Municipalité renseigne et formalise, respectivement développe, une politique de santé communautaire, notamment préventive, à destination de toutes les catégories de notre population ;

  • Que la Municipalité se positionne sur l’opportunité de rejoindre un label de promotion de la santé. Afin d’en débattre, je demande que ce postulat soit renvoyé en commission pour études et rapport.

Posts Récents
Archives
Rechercher par Tags
Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square