Pour une politique de jumelage claire, raisonnable et forte

November 13, 2019

Nicolas Büchler, conseiller communal socialiste, a déposé lors du conseil communal du 13 novembre 2019 un postulat questionnant la politique de jumelage de la commune de Montreux. 

Le postulat demande à la Municipalité : 

  1. de présenter un état des lieux complet (retombées économiques et touristiques, intérêts commerciaux, problématiques conjointes, coûts à charge de la Commune, etc.) des jumelages et des pactes d’amitiés en vigueur.

  2. de développer un projet de politique clair à l’attention du Conseil Communal au sujet des jumelages et autres pactes à développer à moyen-long terme.

 

 

Une commission du conseil communal se réunira prochainement pour discuter de ces propositions.

 

Ci-dessous, le texte en entier : 

 

 

Monsieur le Président, Madame et Messieurs les Municipaux,

Chères et Chers collègues,

 

Notre Commune a une longue tradition d’ouverture, de partenariat et de jumelage avec des villes du monde entier.

 

Montreux a ainsi fêté en 2018 65ans de jumelage avec les villes de Wiesbaden en Allemagne et de Menton en France. La Commune a par ailleurs des pactes d’amitié signés avec les villes de Chiba au Japon, Beijing en Chine, Atlanta aux Etats-Unis et Montréal au Canada.

On nous dit encore sur le site internet de la Commune que notre ville entretien des relations suivies avec la région de Yanbian en Chine, Faraya au Liban, Clarens en Afrique du Sud, Satoraljaujehly en Hongrie ainsi qu’avec la Finlande.

Je suis persuadé que cette tradition est porteuse pour l’image de Montreux et qu’elle permet d’entretenir des relations internationales importantes, dans un lien gagnant-gagnant. Ces dernières années, la tendance a d’ailleurs été à l’augmentation de ces pratiques, ce que je salue.

 

Néanmoins, si nous pouvons facilement et intuitivement comprendre l’importance de jumelages historiques et qui se valorisent par des actes concrets (échanges scolaire, culturelles ou autres), il est vrai que je peine à saisir la pertinence de certains pactes d’amitiés ou de certaines relations internationales.

 

Par conséquent, je souhaiterai que nous puissions débattre de tout ceci en commission pour comprendre et interpréter les pactes et jumelages actuellement en vigueur. Ceci permettra à terme au Conseil Communal de se prononcer sur ce qui doit être priorisé.

 

Pour ce faire, le présent postulat demande à la Municipalité :

 

  1. de présenter un état des lieux complet (retombées économiques et touristiques, intérêts commerciaux, problématiques conjointes, coûts à charge de la Commune, etc.) des jumelages et des pactes d’amitiés en vigueur.

  2. de développer un projet de politique clair à l’attention du Conseil Communal au sujet des jumelages et autres pactes à développer à moyen-long terme.

 

Vous l’aurez compris, mon postulat ne s’oppose clairement pas à la politique de jumelage de la Commune mais demande qu’une réflexion générale, raisonnable et priorisée, sois construite dans l’intérêt de notre Commune.

 

A cette fin, je demande que mon postulat soit remis à une commission pour étude et rapport.

 

Nicolas Büchler

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Please reload

Posts Récents
Archives
Please reload

Rechercher par Tags
Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square